Vivre sans désir c’est mourir

Outils de coaching et formations pour les coachs

Vivre sans désir c’est mourir

desire inscription amidst small flowers

Dans mon article publié en juin 2022, « Faites de vos DÉSIRS un SUPER-POUVOIR », j’évoquais la notion du désir comme condition sine qua non à notre bonheur sur Terre. En guise d’exercice, je vous invitais à réfléchir à ce que vous désiriez plus que tout.

Définir l’objet de son désir est une technique pratique et puissante pour être acteur de sa vie, et se sentir pleinement vivant.

Pourquoi est-ce que je reviens sur le sujet aujourd’hui ? Parce que nous vivons une époque stressante. Particulièrement angoissante. Une époque dite de la « sobriété » dans laquelle le désir ne semble plus avoir sa place. Une époque de manque et de grandes frustrations également. Et c’est peut-être pour cela que nous sommes si déprimés…

Cet automne, lors de ma tournée en France, j’ai pu constater et ressentir à quel points mes compatriotes étaient vidés, apathiques, sans désir. Or vivre sans désir c’est mourir. Voilà pourquoi, en cette fin d’année, je vous propose de (re)faire l’exercice qui consiste à définir ce que vous désirez vraiment.

L’année prochaine, sera une année 7. Une année spirituelle. Les notions de sens et d’Être seront au centre du débat.

Préparons-nous !

Que désirez-vous pour être pleinement vivant en 2023 ?

Vous pouvez orienter vos désirs vers des choses spirituelles (de l’être) et pas que matérielles (de l’avoir). L’un n’empêche pas l’autre. Mais n’oublions pas que les joies les plus profondes viennent souvent de l’Être.

Désirez-vous plus d’amour, de joie, de paix, de silence ou de plaisir en 2023 ?

Souhaitez-vous la santé, partager des moments enchantés, gagner plus d’argent, de l’inspiration, des amis ?…

Petit conseil de coach : pendant l’exercice, méfiez-vous de votre cerveau primaire qui désire 4 choses avant tout : du sexe, de l’information, de la nourriture et de la reconnaissance.

Imaginez des choses qui vous combleront sans que cela ne vous coûte un rond 😉

Mes amis, désirons VIVRE et vivons pour DÉSIRER ou la mort s’emparera de nous !

Je vous souhaite de Joyeuses Fêtes sur Terre et une belle immersion au coeur de vos désirs.

Fatima

3 réponses

  1. Isabelle dit :

    J’écoutais une vidéo qui parlait de désir et de besoin… et finalement, je me demande si ce n’est pas les besoins que nous devons satisfaire en premier ? Désirer de la joie ou avoir besoin de joie dans sa vie ? Désirer plus d’argent ou avoir besoin d’argent ? Etc… Quel est ton avis ? Merci Fatima 🙂 et belles fêtes 🥳

    • Fatima Medjoubi-Ter dit :

      Hello Isabelle,
      Chouette question !
      Pour moi, le besoin est avant tout cognitif et donc rationnel, voire rationalisé. Le besoin est « normé » par la société. Alors que le désir est de l’ordre du ressenti, de l’inexpliqué. Le désir est pour moi cet élan vital qui siège dans nos entrailles. Malheureusement, on l’associe trop souvent à quelque chose de sale, de honteux ou d’interdit.
      Je milite activement pour réhabiliter le désir afin que nous cessions de cacher nos pulsions, et de vivre à moitié endormi !
      Merci pour ta contribution et passe de belles fêtes sur Terre en compagnie de ceux que tu chéris.🥳

      • Isabelle dit :

        Hello Fatima,

        Je te souhaite une très bonne année ! Quelle soit le terrain d’expression de mille et un désirs 🙂
        Merci pour ces précisions. Je saisis la nuance. Le désir a été mal traité et anesthésié. Dans la période tumultueuse que nous traversons, beaucoup de personnes ont par exemple quitter leur job sans savoir ce qu’ils allaient faire, et quand on leur pose la question, de quoi tu as envie ? Pas de réponse. Comment se reconnecter à notre désir ?
        Bien à toi,
        Isabelle

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FORMEZ-VOUS!
%d blogueurs aiment cette page :