Un « monde d’après » sans femmes, vraiment ?

Coaching & Psychologie Positive By Fatima | made in France & USA

Un « monde d’après » sans femmes, vraiment ?

« Donc, pour le Le Parisien, le monde d’après se raconte sans les femmes… En gros, on ne change rien et on garde un monde dominé par la pensée du mâle alpha, blanc de préférence. » Ces mots ne sont pas les miens, mais ils résonnent très fortement en moi. Et peut-être en vous aussi…

Hier, je me faisais la même réflexion me demandant quand les journalistes allaient me contacter pour partager ma vision happy…taliste du monde d’après : j’ai quand même écrit et publié un livre visionnaire sur le sujet (et ce bien avant la crise du Covid-19) chez une grande maison d’édition : Joue Ta Vie le livre qui te veut du bien ! (éd. Eyrolles).

En plus d’y évoquer une vision radieuse de l’avenir de l’humanité, je fournis un outil universel, simple et efficace pour manifester cette vision à échelle individuelle et collective, en un temps record et dans la joie. Dans mon ouvrage, je propose un nouveau modèle de société basé sur une éducation positive, une politique positive, une économie, une santé et une écologie positive. Un nouveau modèle que nous pourrions construire tous ensemble en un an. J’en fais un objectif S.M.A.R.T.. Et j’appelle la France à être l’initiatrice de ce grand mouvement (r)évolutionnaire. Mais, non, rien, toujours rien. Aucun appel, ni sollicitations des médias qui préfèrent se référer encore et toujours aux mêmes « experts » (par paresse intellectuelle sans doute), alors qu’il serait tellement enrichissant de diversifier l’horizon.

Solliciter les fervents défenseurs de l’ancien monde conservateur pour parler du nouveau monde – des hommes, tous blancs – et pour nous dire ce qu’il faudrait changer. Cherchez l’erreur !

Faites toujours plus de la même chose et vous obtiendrez toujours plus du même résultat. Voilà, le propre de la bêtise humaine. C’est Einstein qui le dit !

Cette une du journal Le Parisien est bien le signe que ces gens ne feront pas le monde d’après. Dans la mesure où ils ne l’incarnent pas, ne comptez pas sur eux pour lui donner un corps et une vie. Heureusement, nous – les dreamers – ne les avons pas attendu pour savoir « qui être » ni « quoi faire » pour changer le monde. Ce monde d’après-confinement auquel ils réfléchissent tout juste, nous le portons en nous depuis des décennies. Mieux : nous le sommes concrètement à travers nos comportements et notre existence toute entière peut en témoigner. Pour eux, il est un nouvel espoir à l’état embryonnaire. Pour nous, c’est l’oeuvre de toute une vie, un appel auquel nous avons répondu, une passion-mission, une vocation à laquelle nous nous sommes dévoués corps et âme, qui se traduit en actes et en créations au service du collectif : pour ma part une innovation éducative et thérapeutique. Pour eux le « monde d’après » est une opportunité. Pour nous, c’est une grossesse arrivée à son terme. Un nouveau-né dont nous avons accouché. Pour eux c’est  le « monde d’après ». Pour nous, c’est déjà le « monde d’aujourd’hui », le « monde happytaliste ». Oui, notre monde idéal a un nom, car nommer les choses ou les personnes – les baptiser pour qu’elles existent – est essentielle d’un point de vue psychologique, neurologique et sociologique.

Ce paradis sur Terre, nous l’avons conçu dans nos rêves les plus fous. Nous l’avons nourri de nos espoirs, même quand tout semblait perdu. Pour lui, nous avons tout supporté, tout enduré : on nous a traité de Bisounours, de complotistes, d’illuminés ! Dont acte. Grands seigneurs, nous avons fait profil bas, pris sur nous, maîtrisé notre ego, et tendu l’autre joue. Le jeu en valait la chandelle.

Ce paradis sur Terre, nous l’avons aimé inconditionnellement dès le début. Et à peine né, la caste dirigeante « pensante » voudrait déjà nous en déposséder ? Regardez-la en une du journal nous souhaiter Bienvenue dans le monde fait par… et pour… Ce jeu-là n’a que trop duré. Aucun bâtisseur de la nouvelle terre ne se laissera déposséder de sa plus belle création !

On pourrait croire que cette couverture du Parisien est un phénomène isolé, mais il n’en n’est rien. Il y a une semaine c’est le cinéaste Claude Lelouche qui parlait du « monde d’après » au micro de la chaîne LCI, devancé par Jacques Attali dans le Quotidien de Yann Barthès.

Allons-nous devoir nous inviter de force sur la scène médiatique ? Tout ça a comme un petit parfum de 1789… en plus évolué…

« Mieux qu’une révolution, c’est une évolution de conscience que nous sommes appelés à conduire.

Pour atteindre le stade d’évolution avancé que nous connaissons et bâtir notre monde, nous avons fait appel à des compétences principalement techniques (hard skills), à certaines forces morales et à un jeu religieux puis capitaliste. Nous avons eu besoin de penser, de nous croire immortels, et de nommer des chefs pour nous guider.

Pour accompagner le changement de paradigme et bâtir un nouveau monde, de nouvelles compétences sont devenues nécessaires : des qualités humaines (soft et mad skills), notamment spirituelles (ou transcendantes), des compétences socio-émotionnelles, et un nouveau jeu plus beau, plus juste, plus vrai, désintéressé et grand. Un « jeu happytaliste ». – extrait deJoue Ta Vie, le livre qui te veut du bien ! (éditions Eyrolles).

La rédaction du Parisien est aussi constituée de journalistes femmes qui ont découvert cette une avec stupéfaction et tristesse. Partageant leur colère sur Twitter, elles ont appelé les femmes expertes à sortir de l’ombre et à s’inscrire sur la liste du site internet Les Expertes.

 

 

 

Hasard ou synchronicité, dans le chapitre 5 du livre Joue Ta Vie, j’invite moi aussi le lecteur à entrer en scène pour jouer le rôle de sa vie. Une invitation plus que jamais d’actualité. Oui, le temps est venu de sortir de l’ombre pour briller – chacun dans son élément – et pour protéger notre « nouveau-né » des griffes des prédateurs opportunistes. Je vais donc répondre à l’appel du Collectif des femmes du Parisien en m’inscrivant sur la liste des femmes expertes. Je tiens aussi à remercier les journalistes qui exercent leur profession avec noblesse et engagement.

Et vous, qu’allez-vous faire ?

Yalla! Action!!

Nous avons un nouveau monde à réinventer et à protéger. Faisons-le ensemble.

Un pour tous, tous pour un.

Capture d’écran 2019-12-19 à 12.59.56


Les expertes : https://expertes.fr/

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouveaux Cours Online

Coaching, psychologie positive, bien-être

Développement personnel, professionnel et spirituel.

Nous ajoutons régulièrement des cours.
Inscrivez-vous pour être informé.
FORMEZ VOUS!
%d blogueurs aiment cette page :