2020, l’année où tout a basculé

Coaching, Training, Happiness

2020, l’année où tout a basculé

De passage en France début mars, pile poile au moment de l’annonce du confinement et de la fermeture des frontières, j’ai pu rentrer de justesse retrouver ma famille aux États-Unis ! Toute occupée que j’étais à trouver des solutions, je n’ai même pas eu le temps d’être sidérée par la nouvelle. Et voilà qu’hier, une lectrice m’écrit : “Je suis contente que tu sois bien rentrée aux États-Unis. Rien n’est rassurant pour l’instant. Cela donne une nouvelle dimension à ton livre et ton analyse de l’histoire de l’humanité…”. C’est vrai. C’était écrit.

Dans mon ouvrage « Joue Ta Vie, le livre qui te veut du bien ! » paru aux éditions Eyrolles en septembre 2019, j’écrivais : « Imagine que la vie est un jeu. Imagine que toi et moi sommes venus sur Terre pour jouer un jeu. (…) Imagine que 2025 est la deadline collective, cela fait partie des règles du jeu, et nous ne pouvons rien y changer. Imagine donc qu’il te reste six ans tout au plus, pour choisir la vie qui te convient, t’éclater, t’épanouir et contribuer ! Reporterais-tu à plus tard ton accomplissement personnel dans l’espoir d’avoir plus d’argent, plus de temps, plus de courage, un meilleur travail, un compagnon ou un contexte social plus favorable ? Ou oserais-tu être toi, prendre les décisions qui s’imposent, faire ce qui te passionne sans aucune peur des lendemains, et devenir un cadeau pour le monde ? ».

Trois mois après, le Covid-19 faisait son apparition bouleversant nos vies.

La crise sanitaire, l’expérience du confinement et l’incertitude à laquelle nous faisons face, font résonner ces mots encore plus fort : le virus a grippé notre système. Il nous a rappelé que nous sommes mortels, que le temps nous est compté, qu’il faut honorer la vie, en profiter pleinement. Avec l’apparition du virus Covid-19, le ciel nous est tombé sur la tête, et ce n’est que le début des turbulences. Le virus est un marqueur temporel : les épreuves qui nous attendent sont nombreuses. On est parti sur du temps long. Mais au bout du tunnel, il y a (toujours) la lumière.

L’épreuve initiatique de la pandémie est universelle et dans son universalité soit elle nous rassemblera, soit elle nous divisera… Ça sera quitte ou double. Nous allons traverser une nuit noire de l’âme à échelle individuelle ET collective : nous allons tout perdre pour renaître à nous-mêmes. Ce concept psychologique de la nuit noire de l’âme, je l’évoque en détails dans le chapitre 4 du livre Joue Ta Vie.

Le virus Covid-19 est ici pour nous initier au bonheur de vivre et d’aimer. 

Tout ce que nous perdrons sera l’opportunité d’un gain nouveau. En fait, perdre tout ce que nous avons en termes de possession matérielle, est le meilleur moyen de redécouvrir notre essence spirituelle : Je n’ai rien et, ô miracle, « Je Suis ». D’ordinaire pendant la nuit noire de l’âme, le beau et le laid présents en chacun de nous se font jour : c’est le moment de plonger en soi, de nettoyer ses zones d’ombres, de faire la lumière en soi. C’est un travail de développement personnel laborieux dont la majorité se détourne préférant se divertir. Maintenant que toutes les sources de divertissements ont momentanément disparues, il sera plus difficile de se détourner de Soi.

C’est naturel d’avoir peur en pareil circonstances. En même temps, le chemin qui mène au paradis passe toujours par l’enfer. C’est un passage obligé. Il est donc raisonnable d’espérer ressortir grandi, et donc plus fort, de cette épreuve : ce virus n’est pas une fatalité à durée indéterminée. Il y aura une fin, et elle sera belle. D’ailleurs, je me réjouis de m’être préparée à ce changement de paradigme en amont. Je me réjouis surtout, de pouvoir accompagner activement les personnes et les organisations à garder le cap et à s’épanouir malgré la crise.

Ne gâchons pas le précieux « temps de vie » qui nous est offert. Dans ce jeu existentiel, il n’y aura pas de prolongations. Où que vous soyez, je vous invite à voir et à vivre le confinement comme une bulle, un espace-temps sacré – une miséricorde – qui nous est accordée pour se reconnecter à l’essentiel et se préparer à ce qui vient.

2025, cap sur le nouveau monde !

Chaque difficulté rencontrée doit être l’occasion d’un nouveau progrès.

– Pierre de Coubertin, rénovateur des Jeux Olympiques

Dans chaque crise il paraît qu’il y a une opportunité à saisir. J’espère que tu trouveras la tienne en jouant ta vie, que tu aideras tes patients, tes clients, tes élèves, tes collègues, ou tes proches à créer du bonheur et un avenir radieux, avec mes outils magiques.

La vie est un jeu, joue-le (avant que ne vienne la fin) !

Fatima Medjoubi-Ter

Coach, médium, auteure du jeu et du livre « Joue ta Vie »

 

2 réponses

  1. Willy Lenglet dit :

    Waao

  2. Lacour Patrick dit :

    😘

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

FORMEZ-VOUS!
%d blogueurs aiment cette page :