Parlons cash

Coaching | Formation | Psychologie Positive | Le bonheur, la French Touch en plus !

Parlons cash

Qu’est-ce que l’argent exactement ? Quelle fonction rempli ce médium si contesté, parfois contestable ? Peut-on faire de l’argent un jeu pour créer l’abondance et avoir la baraka ? Et que dit l’argent de nous et de notre relation aux autres ? Selon le podcast de la coach (et copine) Lucile Paule-Chevance, l’argent en dit bien plus long que nous ne l’imaginons…

L’argent fait-il le bonheur et comment vivre une vie d’abondance ?

Seules les personnes concernées le savent, mais fin 2016 alors que je lançais officiellement ma première formation « Coach Joue Ta Vie », j’avais choisi d’appliquer une politique commerciale pour le moins ludique : « Faites Vos Jeux ». Sur la base de leurs revenus et des tarifs pratiqués dans le milieu, les candidats proposaient – en conscience – un tarif pour la formation, tarif que je me réservais le droit d’accepter. C’était challengeant, par moment très surprenant, souvent touchant. C’était un peu comme ouvrir une pochette surprise ! Les demandes affluaient, les profils étaient variés, la joie palpable à la limite de l’euphorie, et le niveau d’engagement extrêmement élevé, si bien que la méthode s’est propagée avec succès jusqu’à devenir un livre. En gros, j’avais la baraka. Je vivais et j’expérimentais l’abondance dans toute sa splendeur. Je prenais mon pied et cela n’était pas uniquement lié aux montants que j’encaissais (parfois « objectivement » dérisoires, mais le profil du candidat le valait bien). Ce que je gagnais suffisait à me rendre heureuse. Libre du dieu argent, j’éprouvais un puissant sentiment de liberté et c’était ma plus grande richesse.

Barakah, ou baraka, est un mot arabe (بركة,) qui signifie principalement « sagesse » ou « bénédiction ».

D’une certaine façon, j’avais eu la sagesse de refuser de me prosterner aux pieds du veau d’or, ce qui me valut de profiter largement des faveurs du ciel. Mais ce cercle vertueux n’avait pas que des avantages. D’un point de vue administratif, cette politique commerciale « happytaliste » – juste et éthique qui donnait sa chance à tous – n’était pas facile à gérer. L’affect entrant en jeu, humainement cela me demandait aussi beaucoup d’efforts. C’est alors que le système « capitaliste » m’a rattrapé. Lassée de jouer à la marchande de tapis, de me sentir dévalorisée par certaines propositions indécentes (les plus riches n’étant pas toujours les plus généreux), j’ai choisi de vivre une nouvelle expérience et fini par appliquer un tarif fixe. Dans l’absolu, je n’avais pas besoin de plus d’argent pour être heureuse. J’avais surtout besoin de rendre les transactions plus fonctionnelles. L’argent a cela de magique : c’est un outil pratique qui permet de nous réunir et de faciliter les échanges.

Car ne l’oublions pas, nous sommes une collection de mondes individuels qu’il faut bien réunir d’une manière ou d’une autre pour que tout cela se tienne et ne fasse qu’un. La religion puis l’argent ont réussi cet exploit. – Extrait du livre « Joue Ta Vie », page 104 (édition Eyrolles).

L’argent serait-il un piège, un prétexte pour s’auto limiter ?

Les liens et les enchevêtrements avec l’oseille sont fascinants. Ainsi, mon besoin de me conformer, de me faciliter la vie, et, avouons-le, mon besoin de reconnaissance aussi, m’ont poussé à être et à faire comme tout le monde (enfin, surtout comme tous les autres auteurs et coachs reconnus). Et pour quel résultat ? Pas celui que j’espérais : j’ai en effet découvert et appris que les personnes argentées ne sont pas toujours les meilleurs profils à former, pas les plus fidèles non plus, ni celles qui utilisent le mieux ou le plus la méthode de coaching Joue Ta Vie, ce qui signifie moins de gens heureux dans le monde (y compris moi) et par conséquent, moins de baraka pour tous. D’anciens praticiens que j’avais formé et certifié m’ont même reproché de vouloir gagner plus d’argent, me sommant presque de m’expliquer. J’étais pour eux comme un mythe qui s’effondre. Et peut-être ai-je sous-estimé l’idéal sociétal que j’incarnais à leurs yeux… Finalement, passer « en mode fonctionnel » apporta peu de valeur ajoutée à mon business de formatrice. Au lieu de nous réunir, l’argent est devenu un obstacle disqualifiant autant pour les candidats que pour moi-même. Morale de l’histoire, je n’ai pas généré plus d’argent et la relation commerciale n’était pas moins laborieuse. Pire encore, prise au piège, je me suis éloignée de ma nature profonde et de ma divine mission.

Suis-je la seule à me faire régulièrement piéger par le veau d’or ? Heureusement, non. L’anecdote rapportée ci-dessous par une consultante anonyme que je nommerais fée clochette pourrait être celle de monsieur et madame tout le monde, et résonnera peut-être en vous.

Hier soir j’étais en séance de recrutement pour un cabinet de conseil qui cherche un consultant en CDI. Mon besoin de sécurité m’a fait répondre à leur annonce. Rdv au Sofitel, beau mec d’une cinquantaine d’années. Il me présente son offre : tout est beau, design. Sa cible : les cadres dirigeants. Rien ne dépasse. C’est extrêmement bien ficelé y compris le package de rémunération. Il prend 3/4 d’heure pour présenter son entreprise, mais me demande de me présenter en 2 minutes. Je sors de là en soupirant : ai-je envie de retourner vers un monde corporate ? Ai-je envie de travailler avec les patrons des plus grosses boîtes françaises ? Où est la nature humaine dans cette offre sans faille, sans faute ? Ma valeur est de 2 minutes et la sienne de 3/4 d’heure ? Je lui ai écrit ce matin pour retirer ma candidature. Je préfère gagner moins, mais être riche de mon temps, ma liberté, du sens de mes missions.

Parlons cash

À l’image de fée clochette, dernièrement, j’en suis venue à me demander si je ne devrais pas repasser « en mode ludique »… l’un dans l’autre, quitte à choisir, au moins en mode ludique je prenais du plaisir à monnayer mes formations et à créer du bonheur, de la baraka… Et comme pour répondre à ma demande, l’univers a mis un début de réponse sur mon chemin : en octobre denier, j’ai eu la joie de rencontrer la coach Lucile Paul-Chevance dans un studio d’enregistrement à Paris où je me rendais pour une interview. Arrivée en avance (fait rare pour une Parisienne), j’ai pu entendre en direct live la fin de l’enregistrement du podcast de Lucile, et c’était pour le moins cocasse !

Capture d’écran 2019-11-29 à 15.51.30

L’argent c’est un sujet important qui mérite que l’on s’y intéresse. Et si je m’amusais avec ma relation à l’argent ? Et si je l’observais avec bienveillance ? Comment je peux assouplir ça, jouer avec et en faire quelque chose de ludique, pour que l’argent ne soit plus un sujet acharné et laborieux, mais un jeu ?

C’est précisément en ces termes que Lucile conclut son podcast Métamorphose, le podcast qui éveille la conscience. Un exemple de parfaite synchronicité comme je les aime. J’apprécie Lucile en tant que coach et auteure, tout particulièrement pour son authenticité : avec elle pas de recettes toutes faites. Alors, si vous souhaitez approfondir la réflexion et vous enrichir, je vous invite à l’écouter.

Ce podcast, c’est du pain béni ! Cliquez sur le lien : L’ARGENT FAIT-IL LE BONHEUR ET COMMENT VIVRE UNE VIE D’ABONDANCE ?

En ce qui me concerne, l’écouter dans son intégralité m’a fait le plus grand bien, cela m’a éclairé et presque redonné envie de jouer avec l’argent comme au bon vieux temps, de ressentir le fluide de la baraka circuler… Si j’ai la chance de pouvoir véhiculer un modèle d’économie positive, car la vie m’a gâtée, pourquoi m’en priver ? Après tout, qu’est-ce qui m’en empêcherait si ce n’est moi-même, mes propres croyances et limitations ? Au fond, qu’ai-je à perdre ou, pour être plus juste, qu’ai-je à gagner ?

À suivre…

Screen Shot 2018-11-05 at 11.37.33 AM


Suivez Lucile Paul-Chevance sur son site : lucilepaul-chevance.com

Retrouvez Métamorphose, le podcast qui éveille la conscience sur Apple Podcast / Google PodcastsSpotify / DeezerYouTube / SoundCloud / CastBox / TuneIn.

Achetez le livre Joue Ta Vipublié aux éditions Eyrolles

Devenez Coach Joue Ta Vie : formation à Paris les 14 & 15 mars 2020

 

 

Tags: ,

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En Librairie depuis le 12 septembre 2019 

 Découvrir le livre

Inscris-toi au BLOG et reçois des astuces pour bien jouer ta vie.

Sign up to the BLOG and get tips to play your life!

FORMEZ VOUS!
%d blogueurs aiment cette page :