Joue ta vie de riche !

Coaching | Formation | Psychologie Positive | Le bonheur, la French Touch en plus !

Joue ta vie de riche !

Et si l’éducation nationale nous enseignait à être pauvre ?

Avec son équipe prix Nobel de l’économie 2019, Esther Duflo économiste franco-américaine met en valeur une idée essentielle dans ses travaux de recherche pour lutter contre la pauvreté : les matières enseignées à l’école génèrent de la pauvreté !

Qu’est-ce que cela veut dire exactement ?

On nous enseigne des « matières passives » qui font de nous de bons petits soldats au service de l’enrichissement du système. Des matières qui nous poussent à être des « seconds rôles ».

Enseigner des « matières actives » reviendrait à donner à chacun le pouvoir de s’épanouir, de s’enrichir à tous les niveaux, et de contribuer. À la différence des précédentes, ces matières nous poussent à jouer le « rôle de notre vie ».

Mais quelles peuvent être ces « matières actives » ?

Prenons l’exemple du microcrédit. Avec cette invention géniale du prix Nobel de l’économie en 2005 et de la paix en 2006, Muhammad Ynus, surnommé le “banquier des pauvres”, on a cru résoudre le problème de la pauvreté en Afrique. Or les travaux scientifiques ont prouvé que ce n’était pas le cas. Et pour cause : donnez de l’argent à un fermier sans lui enseigner à être un « entrepreneur », et la faillite est assurée ! C’est comme donner des super-pouvoirs à Harry Potter sans l’inscrire à l’école des sorciers !

En même temps, est-il dans l’intérêt d’un banquier de nous « initier » à nos super-pouvoirs, de nous « équiper » complètement ? Evidemment que non, dans la mesure où ce qu’il veut c’est que nous « empruntions ». Il veut que nous « travaillions pour travailler à son enrichissement » pas que nous nous enrichissions nous-mêmes. D’ailleurs, les gens riches, ne travaillent pas vraiment, enfin pas au sens où nous, communs des mortels, l’entendons. L’argent pour eux est un jeu : ils jouent avec l’argent, investissent, spéculent, perdent, gagnent, doublent la mise… Ils font fortune et ce n’est pas un hasard si on dit d’eux qu’ils sont « FORTUNÉS ». Car l’argent est en lien avec la notion de chance au jeu.

Vous voulez un exemple ? En voici un : le succès de Coco Chanel.

Lorsque Gabrielle Chanel a crée son parfum N°5 et décidé de le commercialiser, elle s’est associée. La part qu’elle touchait s’élevait à 10% seulement. Ses associés prenaient 70% et les Galeries Lafayette 20%. Résultat des courses : cinq ans plus tard N°5 de Chanel était le parfum le plus vendu au monde et Coco, célèbre dans le monde entier !

Il est temps d’aller à l’école – à la bonne cette fois – pour apprendre à maîtriser nos super-pouvoirs et tenter noter chance au jeu.

Joue Ta Vie de riche avec moi !

Ludiquement,

Fatima

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En Librairie depuis le 12 septembre 2019 

 Découvrir le livre

Inscris-toi au BLOG et reçois des astuces pour bien jouer ta vie.

Sign up to the BLOG and get tips to play your life!

FORMEZ VOUS!
%d blogueurs aiment cette page :