Pile ou face ?

Le Bonheur, la French touch en plus ! International Coaching, Education & Happiness

Pile ou face ?

La grande mode est à la reconversion professionnelle, à « l’ikigaï », au sens plus qu’à l’argent… Enfin, il était temps ! Mais réussit-on un changement de carrière facilement ? Par quelles phases passe-t-on ? Entre épuisement, échecs, humiliation, hémorragie familiale et financière, en sort-on toujours indemne ? Et peut-on vraiment vivre de sa raison d’être ?

Pour moi, la vraie question c’est plutôt : « le bonheur se joue-t-il à pile ou face ? »

Si tout peut se décider un beau matin sur un coup de tête – on n’en peut plus de ce manager qui nous harcèle en plein open space dans une indifférence absolue -, partir d’une lubie – déménager dans le Larzac pour élever des brebis -, ou encore d’un éléctrochoc – un burn-out, le décès d’un proche -, en général ceux qui tiennent sur la durée en allant au bout de leur rêve, suivent un processus bien plus rationnel et rationalisé qu’il n’y paraît, et, avouons-le, magique à la fois (les deux dimensions n’étant pas antinomiques).

On peut évaluer un changement de cap en suivant la règle du rapport bénéfices/risques appliqué aux médicaments par l’agence nationale de sécurité sanitaire : si la balance béné­fi­ces/ris­ques est défa­vo­ra­ble, on sera moins enclin à jouer sa vie. Heureusement, l’être humain est doté d’un grain de folie, et parfois, le vent du renouveau souffle si fort qu’il l’emporte sur la raison. Le cas de François Xavier-Demaison ancien fiscaliste devenu acteur illustre ce propos.

« Quand vous voulez vraiment changer de vie, certains événements prennent un sens particulier. Quand j’étais fiscaliste à New York, je sentais monter une insatisfaction. Je voulais monter sur scène mais cette démarche me paraissait folle. L’attaque sur les Tours jumelles a cristallisé tout cela. Je me suis dit que le monde était encore plus fou. Et, donc, que je pouvais suivre ma passion. » – Les Echos Excecutives

Il faut donc être un peu fou pour oser changer. Ou pas. Car en vérité,  « la folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent » (Albert Einstein) en l’occurrence une vie ou un monde meilleurs. De plus, le processus de rationalisation du changement n’est que pure spéculation : seuls les résultats a posteriori peuvent apporter des réponses concrètes aux questionnements et aux doutes que l’on nourrissait a priori. Au bout du compte, « l’expérience existentielle » est le seul véritable enrichissement. On ressort donc gagnant dans tous les cas. Encore faut-il être joueur

Lorsque j’ai entamé ma première reconversion professionnelle en 2010 en décidant de devenir « coach professionnel », à l’École Française de Coaching on m’a enseigné à coacher des personnes et des groupes de personnes, à conduire le changement, mais on ne m’a donné aucun « manuel du parfait reconverti ». Lorsque j’ai entamé ma seconde ré-orientation en 2015 en devenant « inventrice/entrepreneure » et en me lançant dans l’aventure de l’auto-édition, le constat fut le même : aucun manuel en vue ! Enfin, lorsque j’ai entamé mon troisième changement de cap en 2018, en devenant « auteure » pour le compte d’une maison d’édition renommée, là encore, j’ai été livré à moi-même.

C’est donc sur le terrain et à mes propres dépens, que j’ai découvert les joies de l’auto-coaching et du leadership (dans le sens de guider sa vie) ! Et c’est ainsi que j’ai fini par écrire mon propre manuel. Chaque personne reconvertie (à la Vie ?) écrit le sien un jour. On peut en faire un livre, un bestseller, jamais une règle pour tous, mais en croisant les données on se rend compte que certaines règles font tout de même l’unanimité (que la métamorphose soit personnelle ou professionnelle), et deviennent de l’or à partager.

Joue Ta Vie, le livre qui te veut du bien ! c’est un peu ce manuel que je n’ai pas eu. Je l’ai voulu concret, joyeux, magique et ludique pour dédramatiser les enjeux existentiels auxquels nous faisons tous face lorsque le rêve insolent d’être soi fait irruption dans notre esprit… Et puis, dire « en ce moment, je joue ma vie », c’est quand même plus fun et attrayant que « j’essaye de me réaliser (…) je galère à trouver des clients (…) cette fois, il me faut un miracle, sinon j’arrête (…) j’ai envoyé mon manuscrit à dix éditeurs, en vain (…) je suis bientôt à sec et toujours pas de rentrées financière sécurisées… D’ailleurs, l’expression jouer sa vie est claire : je joue ma vie dans le sens de « je suis acteur de ma vie » et je joue ma vie dans le sens de « je prends le risque de tout perdre » (mon confort, mes repères, mes relations…)

Alors, le bonheur se joue-t-il à pile ou face ?

Maîtriser l’art de l’auto-coaching ludique suffit-il ? Peut-être pas, mais c’est un début. Évidemment, si je vous disais que j’ai réussi ma reconversion professionnelle seule ou du premier coup, je vous mentirai. Je ne me suis pas lancée dans la magnifique aventure d’être moi, en laissant la vie ou mon entourage, décider de mon destin. Je n’ai pas entraîné ma famille ni mon couple, dans mon délire en me disant serà que serà. Non. Par contre, j’avais une double velléité très vite assumée celle de réussir dans la vie et de réussir ma vie. C’est ainsi que j’ai professionnalisé ma démarche : le jeu du bonheur est devenu mon métier et j’ai commencé à récolter les gains.

En tant que « serial reconvertie »et life coach experte en thérapies brèves, je peux affirmer sans l’ombre d’un doute que la réalisation de soi est un défi pour tous. La reconversion, un processus qui s’apprend. La réussite, un investissement certain. Si je n’avais pas écumé toutes les librairies de Paris à la recherche de la pépite du moment, investi mes deniers personnels dans la participation à des formations et des séminaires, si je n’avais pas osé ouvrir mon coeur à mon mari, échangé et écouté les avis d’experts et suivi mon intuition, si je n’avais pas été soutenu, considéré et coaché pendant un an à Los Angeles par une psychologue spirituelle spécialisée en Clarity Counseling, et enfin, puisé dans le patrimoine familial pour financer mon entreprise quand tout semblait perdu, jamais je n’aurais révélé le potentiel qui « sommeillait » en moi, jamais je n’aurais rêvé grand, ni osé innover dans le champ éducatif et thérapeutique.

Interpréter les signes et saisir les occasions fait aussi parti du processus décisionnel. En effet, la chance, la divine providence, les synchronicités ont aussi été de la partie. Si je n’avais pas appris à jouer avec la Vie en acceptant son insaisissable magie, à décrypter le langage universel à la vitesse de la lumière, à maîtriser le timing divin, à cheminer main dans la main avec mon prochain, il y a fort à parier qu’il eût été encore plus long et laborieux de manifester ma vision dans la réalité.

Alors si vous auto-coacher grâce au livre, vous aide mais ne vous suffit pas, vous pouvez aller « plus vite, plus haut, plus fort ». Vous pouvez sortir du mindset pile ou face pour accélérer votre ascension au 7e Ciel. Vous pouvez « choisir ».

Capture d’écran 2019-07-10 à 22.27.33C’est en m’inspirant de mon propre parcours avec l’envie sincère de vous dévoiler quelques secrets inédits (non contenus dans le livre), que j’ai conçu un nouveau séminaire existentiel qui se tiendra pour la première fois à Avignon du 9 au 11 novembre 2019. Du fait de la capacité du lieu d’accueil – un joyau d’esthétisme entre terre & ciel – le séminaire sera ouvert à 5 personnes seulement. À cette occasion très spéciale, je nourris l’espoir de vous accueillir en toute intimité, afin de vous offrir la même attention, le même amour que j’ai reçus, pour vous ancrer dans votre paradis intérieur et vous propulser vers de nouvelles réalisations dont le monde jouira.

Une dernière chose. Ce séminaire je ne l’ai pas crée que pour vous. Je l’ai crée pour moi aussi. Pour aller plus loin dans l’exploration de mes dons. J’ai envie de m’offrir cette nouvelle « expérience ». Je vous le dis en toute sincérité, car dans ce milieu du développement personnel et de la science du bonheur, trop de fausses croyances circulent à mon goût. 

Nous sommes tous logés à la même enseigne, nous sommes tous ici pour « vivre, apprendre et grandir pour être. » (extrait du livre Joue Ta Vie)

Ne nous leurrons pas : ce que chacun de nous veut avant tout, c’est atteindre son propre bonheur, c’est se lever le matin le coeur en joie (et non la boule au ventre) avec l’envie d’aller travailler et de contribuer tout en gagnant sa vie… On peut être spirituel et altruiste, vouloir le bien d’autrui, mais en toile de fond c’est au service de notre propre épanouissement que nous sommes. Croire l’inverse, c’est être le jouet de son ego, malhonnête vis-à-vis de soi, un faux prophète aux allures de gourou. En clair, dès lors que je suis au service de ma réalisation, que « je vis, j’apprends et je grandis » – seule et en bonne compagnie -, « je suis » un cadeau pour la communauté et c’est tout naturellement que la lumière brille sur le monde. 

Le séminaire Joue Ta Vie est un « raccourci » qui vous permettra de vous réaliser en deux fois moins de temps et d’argent qu’il ne m’en a fallu, et qui dans le même temps, me permettra d’accomplir ma mission et de vivre de ma passion. À ce jeu vertueux tout le monde gagne.

Du 9 au 11 novembre 2019, faisons-nous ce cadeau exceptionnel de « vivre, apprendre et grandir ensemble » le temps d’un week-end pour ascensionner plus vite au septième ciel !

Humainement vôtre.

Screen Shot 2018-11-05 at 11.37.33 AM

Tarif de lancement & Programme du séminaire révélés après la sortie du livre… 

Tags:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En Librairie depuis le 12 septembre 2019 

 En savoir plus 

FORMEZ VOUS!
%d blogueurs aiment cette page :